Territoire Ishkueu Territoire Femme au Musée McCord

Territoire Ishkueu Territoire Femme, réalisé par Claude Hamel – Canada, 2018

Le film regroupe huit conteuses, auteures et poètes en prestation au Festival de contes et légendes Atalukan, à Mashtueiatsh (Pointe-Bleue) au Québec.

Virginia Pésémapéo Bordeleau, dont les œuvres illuminent le documentaire, raconte la genèse de son rapport à l’Ourse. Joséphine Bacon et Natasha Kanapé Fontaine livrent leur vision du monde, alors que Marie-Andrée Gill présente des poèmes d’une force brute. Sonia Robertson, directrice du festival, Alice Germain, guide d’aventure et Telesh Bégin, chamane, font découvrir leur territoire, tandis que Kathia Rock offre de magnifiques chants en innu et en français.

En cette Journée nationale des peuples autochtones, la projection du film ainsi que les expositions c’est pas pour rien qu’on s’est rencontréSding K’awXangs – Haïda : Histoires surnaturelles et Porter son identité. La collection Premiers Peuples sont accessibles gratuitement.

Projection de film en continu en français, avec sous-titres en anglais.
Durée :
 62 minutes
Lieu : Théâtre J.A. Bombardier du Musée McCord

Territoire Ishkueu Territoire Femme et un spectacle conté!

Un événement bénéfice pour le Centre des Femmes Memphrémagog! Des contes, des chansons et notre documentaire Territoire Ishkueu Territoire Femme. Chaque entrée donne droit à un DVD du film et à un laisser-passer pour deux chez Bleu Lavande à Fitch Bay.(D’une valeur de $21) Merci de cette grande générosité Bleu Lavande! Ce vendredi 26 avril, à 13 heures 30 à l’Auditorium des Tisserands de la Bibliothèque Memphrémagog. Il y aura un tirage d’un prix de présence ultra extra grâce à nos commanditaires Bleu Lavande, (produits et laisser-passer pour toute votre visite de l’été! )Le Rucher Boltonnois,(3 type de miel et 2 Cérat de Galien, à la rose et à la lavande, La Savonnerie des Diligences-mes huit livres de contes, Les Correspondances d’Eastman, (des livres des protagonistes de notre film), et des Productions de l’Amarante: deux CD, deux DVD et l’affiche de notre film! Réservation à la Maison des Femmes Memphrémagog 819 868-0302 https://vimeo.com/331867991

Territoire Ishkueu Territoire Femme en compétition internationale au FIFA!

Quelle joie! Notre film Territoire Ishkueu Territoire Femme sera présenté au FIFA le Festival du film sur l’Art, en compétition internationale!! Il sera projeté trois fois, je serai sur place pour vous rencontrer!

Samedi 23 Mars 2019 | 15h00 Agora Hydro-Québec (CO-R500), Pavillon Coeur des sciences  

Dimanche 24 Mars 2019 | 16h00 au Musée national des beaux-arts du Québec – Auditorium Sandra et Alain Bouchard, Pavillon Pierre Lassonde FIFA à Québec

Samedi 30 Mars 2019 | 13h00 Cinéma Cineplex Odeon Quartier Latin, Salle 12

Cinq projections-tests de Territoire Ishkueu Territoire Femme en quatre lieux.

Territoire Ishkueu Territoire Femme a été projeté (en projection-test)  pour la première fois le 8 août 2018 à la 8e édition du Festival de contes et légendes Atalukan où je l’ai tourné. Beaucoup d’émotions de la part des spectateurs et spectatrices, une onde très positive, des gens touchés, émus. Deux autres projections ensuite, l’une à Nutashkuan, l’autre à Natashquan.  Les deux projections furent suivies d’une discussion ouverte où, en premier lieu, comme à ce fut le cas à Atalukan de prime abord,  personne ne dit rien. Et lorsque doucement je redemande, des questions? Des commentaires? Quelques personnes, la voix étranglée d’émotions disent: « Moi, je suis trop émue pour parler. »  Puis tranquillement ça déboule: « Très beau, essentiel, émouvant, profond. » Toutes sortes de mots pour dire que ce film est bienvenu, apprécié et appréciable. Une femme me dit qu’elle veut tenter de le faire projeter à Baie-Comeau, en janvier, une autre qu’elle va le présenter dans sa communauté. Une autre me dit « J’étais comme dans un état second, comme dans un monde onirique profond, tout au long. » À la sortie, dehors, une jeune femme me dit:  « J’ai une confession à te faire. » -Je t’écoute. « Quand tu chantes pour introduire le film, je pleure comme une Madeleine à chaque fois, j’ai beau chercher en moi ce qui me fait tant pleurer, je ne comprends rien, je ne comprends pas ce qui m’arrive. »  Je chante avant chaque projection, le chant Abénaqui, le chant de force des femmes qui revient comme un leitmotiv dans le film,  je le chante avec la bénédiction de Joséphine Bacon à qui j’ai un jour demandé si d’après elle, je pouvais le chanter et qui m’a dit « Ben Oui! »

Cette jeune femme québécoise, donc, pleure à chaque fois qu’elle entend ce chant et elle s’interroge. Je réfléchis et ce qui me vient c’est: « Il est possible que tu pleures parce que ce chant touche une corde sensible enfouie profondément en toi,  un lien avec nos racines perdues, notre métissage occulté, écrasé, interdit. Nous sommes des soeurs et des frères de territoire, nous sommes nés des eaux des mêmes rivières, du souffle des mêmes vents. Un métissage jugé méprisable par des êtres à l’âme souvent noire comme leurs soutanes. Ce chant semble réveiller une nature profonde réprimée en nous depuis si longtemps que nous ne la ressentons plus que faiblement. Ce chant semble faire écho à une identité métissée fragmentée, intangible mais toujours vivante en toi. »

Après réflexion, je me dis qu’il est tout de même frappant que les mots que cette jeune femme ait utilisés soient : « J’ai une confession à te faire. » Nous sommes athées mais tachées.

Puis à la quatrième projection-test, au Centre d’Amitié Autochtone de Sept-Îles, le film est unanimement apprécié. Et à ma demande, fuse un commentaire précieux de Jonathan, le coordonnateur de l’événement présent sur place, très silencieux à la fin de la projection.  À ma question : « Comment as-tu trouvé ce film toi Jonathan? » Il répond :                           « Magnifique. Et je dois dire que ça m’a remué. Plusieurs disent que je suis chanceux, que j’ai fait des études, une maîtrise, que j’ai eu la chance d’échapper à la misère que plusieurs ont connue. Ils disent que je suis chanceux, mais, moi je ne suis jamais allé à la pêche, je ne suis jamais allé à la chasse, je n’ai pas vécu ma culture, je ne la ressentais pas et à cause de ça j’avais un trou, un vide qui fait mal, à l’intérieur de moi. En écoutant ce film-là, je me suis senti reconnecté avec ma culture. C’est ça, c’est ça!! Mon monde, ma culture, l’Innu, le monde Innu, je le reconnaissais dans les paroles de toutes ces femmes, dans les histoires qu’elles racontent, avec des points de vue tous différents mais des chemins tous Innus. Alors je sais, asteure, qu’il est là en moi, mon monde Innu, je le ressens, ce film-là, ces femmes-là, me le font ressentir, il est là, je le porte en moi. Merci. »

Lors de la cinquième et dernière projection-test, à Sherbrooke, les gens applaudissent spontanément à la fin des histoires de chacune et se regardent ensuite en riant, tout surpris d’avoir applaudi pendant l’écoute d’un film, tout comme si ils étaient en train d’écouter une prestation « live ».

Et lors de l’échange qui suit, encore là, beaucoup d’émotions, de femmes et d’hommes sans voix qui, après un temps de réflexion silencieux, offrent un déluge de souvenirs de contacts lointains, de possible parenté, de possibles liens effacés au fil du temps avec lesquels ils ont semblé renouer en écoutant leurs soeurs de territoire.

8 femmes le 8 août pour la 8 ième édition du Festival de contes et légendes Atalukan/8 women the 8th of august for the 8th editionof Atalukan Storytelling Festival…

Bonjour mes amies, mes amis, Territoire Ishkueu Territoire Femme sera présenté le 8 août dans le cadre de la 8 tième édition du Festival Atalukan à Mashteuiatsh, là où il a été tourné. Il y aura ensuite des présentations au Festival Innucadie à Natashquan du 9 au 13 août! Et le film sera présenté au Centre d’Amitié Autochtone de Sept-Iles le 14 aoùt. Et des premières sont en préparation, dont l’une régionale en Estrie, en septembre, et l’une Montréalaise cet automne. Les copies des films à distribuer sont en voie d’être terminées et seront distribuées au nom des contributeurs et contributrices, en gage d’amitié.Tout ceci est possible grâce à vous! 8 femmes, le 8 aoùut pour la 8 ième édition d’Atalukan!affiche2018petite-663x1024affiche-version-2

Hello friends, my friends, Ishkueu Territory Woman Territory will be presented on August 8 as part of the 8th edition of the Atalukan Storytelling Festival in Mashteuiatsh, where it was shot. There will be presentations at the Innucadie Storytelling Festival in Natashquan from August 9th to 13th! And the film will be presented at the Native Friendship Center of Sept-Iles on August 14th. And other regional films premieres are in preparation, including a regional one in Estrie in September, and a Montreal one this fall. Copies of the films to be distributed are being finalized and will be distributed on behalf of contributors as a token of friendship.All this is happening, thanks to you! 8 women, the 8th of august, for the 8 th edition of Atalukan Storytelling Festival! Many thanks!

Remerciements-Acknowledgments

Roulements de tambours…voici venu le temps de vous remercier toutes et tous, vous qui avez cru en ce projet et permis la large diffusion de ce film et la création d’alliances! Mille mercis!!
Drum rolls … this is the time to thank you all, you who believed in this project and allowed the wide distribution of this film and the creation alliances! Many thanks!!
Marie-Hélène Robert
Yolaine Carrier
Pierre Brissette
Michel Longchamp
Rémi Tremblay
Jeannine Gagné
martine Lamoureux
Lynne Rochon
France Barringer
Suzanne Bouchard
Claudia Caillaud
Madeleine Chalifour
Jacques Falquet
Suzanne Gagnon
Pierre Javaux
Aedemar Kirrane
Ronald Larocque
Maureen Marovitch
Nicole Pham
Robert Saint-Georges
Sylvie Van Brabant
Gin Bergeron
Gina St-Onge
Sylvie Daoust
Michèle Cyr
Nicole Filiatrault
Marie Page
Alexis Roy
Thérèse Vanasse
Vicky-May Hamm
Philippe Lavalette
Sylvie Proulx
Maryse Richard
Mafane
Michèle Rouleau
Marie Bernard
Clément Claveau
André Martineau
Liette Michaud
Coralia Rodriguez
Claude St-Germain
Daniel S-Laurent
Brigitte Pelletier
Pierre-Léon Tétreault
Normand Tremblay
Gisèle Bernard
Sonia Robertson
Laurette Andersen
Andrea Fernandez
Jean-Luc Arène
Alexandre Bacon
Bruno Carrière
Donald Dubuc
Lucie Dufresne
Geneviève Falaise
Christine Fortin
Robert Gaboury
Marysole Gagnière
Manon Gaudreau
Charles Gervais
Jan Haley
Suzanne Hardy
Linda Lambert
Caroline Legault
Geneviève Marier
Renée Robitaille
Surya Silva
Melissa Stoudt
Francine Tougas
Esther Auger
Nadyne Bédard
Liliane Blanc
Steve Blanchette
Marie-Claire Borgo
Patrick Courtois
Marie Doucet
Audrey Gauthier
Nicole Giguère
Ariane Labonté
Jacques Lemieux
Nancy marcotte
Carole Poliquin
Ché Schreiner
Véronique Vigneault
Pierre-Luc Landry
Pascal Aubut
Diane Garrison
Marquise Lepage
Barbara Marsolais
MC Île de Garde B&B
Léo H. Paquin
Susan McDougall
Carmelle Morin

Il ne reste que trois jours pour terminer cette campagne en beauté!

Territoire Ishkueu Territoire Femme     Mes amies, mes amis c’est la toute dernière bande annonce, notre campagne se termine dans trois jours, nous sommes presque à terme! Nous avons amassé 83% de la somme nécessaire, c’est magnifique!! À la fois magnifique et…. stressant. Magnifique toutes ces alliances en train de se nouer par l’entremise de ce film, de ces femmes, de cette campagne. Magnifique de voir la force du nombre confirmer qu’il n’y a pas de trop petite contribution!! Stressant car… nous devons réussir, atteindre 100% puisqu’avec la plate-forme La Ruche, si nous n’atteignons pas le plein montant d’ici ce dimanche 8 juillet à minuit, nous n’aurons pas un sous pour distribuer ce film largement, nouer ces alliances, tisser ces liens, favoriser ces rencontres, donner des copies de films en votre nom à des membres des communautés qui pourront fièrement dire: Regardez comment nos femmes rayonnent, content, racontent, expriment, poétisent notre existence, nos vies, notre réalité à nous! Un dernier petit coup à donner…je conte sur vous! Claude qui rame, ramez avec moi!!! campagne de financement participatif-ditribuez un film, tissez des alliances!

On a atteint les 40% !

Bande vidéo #7!EPSON MFP image
Une nouvelle bande annonce! Chers amies, on a passé le cap du 40%! Merci à toutes celles qui ont donné. C’est un bien gros projet que de faire un film sans filet de sécurité. Je l’ai fait parce que je ne supporte pas l’injustice qui est faites aux femmes autochtones, parce que j’ai envie de faire tomber les préjugés, parce que je rêve de nous voir toutes reliées, unies, comme si on était nées du même lit. On a besoin de rassembler toutes nos forces vives, le monde vire au chaos, il nous faut nous allier. Contribuez, cette semaine, achetez deux bouteilles de vins pour la fin de semaine et mettez le prix d’une troisième sur ma campagne, aidez moi à réaliser notre beau et grand projet: distribuer ce film en cadeau de votre part en gage d’amitié! Faites un geste, donnez signe de vie. On continue! J’irai porter des copies de films en vos noms jusque dans les communautés les plus lointaines. Et je les donnerai avec votre sourire sur les lèvres. (notez que l’emploi du féminin englobe le masculin). 🙂